Les aides à la création d’entreprise pour les femmes : un levier pour l’égalité professionnelle

Les femmes entrepreneures sont de plus en plus nombreuses et représentent aujourd’hui près de 40% des créations d’entreprises en France. Pourtant, elles rencontrent encore de nombreux obstacles dans leur parcours de création. Afin de favoriser l’égalité professionnelle et encourager ces initiatives, plusieurs dispositifs d’aide existent spécifiquement à destination des femmes. Cet article vous présente un tour d’horizon des principales mesures mises en place pour soutenir la création d’entreprise au féminin.

Le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF)

Créé en 2003, le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF) est un dispositif destiné à faciliter l’accès au financement bancaire pour les femmes créatrices ou repreneuses d’entreprises. Ce fonds intervient sous forme de garantie partielle sur les prêts accordés par les banques partenaires, couvrant jusqu’à 70% du montant emprunté. Pour être éligible, l’entreprise doit être majoritairement détenue et dirigée par une ou plusieurs femmes.

Le dispositif NACRE

Le Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise (NACRE) est un programme qui vise à soutenir les entrepreneurs dans leur projet, qu’ils soient demandeurs d’emploi ou bénéficiaires de minimas sociaux. Ce dispositif propose un accompagnement personnalisé en trois phases (aide au montage, appui au démarrage et suivi post-création) ainsi qu’un prêt à taux zéro pouvant atteindre 10 000 euros. Bien que non spécifique aux femmes, le NACRE peut leur être particulièrement utile pour renforcer leur projet et bénéficier d’un soutien financier.

Autre article intéressant  Lancer sa franchise de burger : Un parcours à la fois palpitant et complexe

Les aides régionales et locales

De nombreuses collectivités territoriales ont mis en place des dispositifs d’aide à la création d’entreprise pour les femmes. Ces aides peuvent prendre la forme de subventions, de prêts d’honneur ou de garanties sur emprunt bancaire. Les critères d’éligibilité et les montants accordés varient selon les régions et les communes, il est donc important de se renseigner auprès des organismes locaux compétents (chambres de commerce, chambres des métiers, etc.).

Le réseau Initiative France

Initiative France est un réseau associatif qui accompagne et finance les créateurs et repreneurs d’entreprises sur tout le territoire français. Parmi ses actions, ce réseau propose des prêts d’honneur sans intérêt aux entrepreneurs, dont certains sont spécifiquement dédiés aux femmes. Ces prêts peuvent aller jusqu’à 25 000 euros et permettent souvent de faciliter l’accès à un financement bancaire complémentaire.

Les associations dédiées à l’entrepreneuriat féminin

Il existe également des associations spécifiquement dédiées à l’accompagnement et au soutien des femmes entrepreneures. Parmi elles, on peut citer Action’elles, qui propose du coaching, des formations et un réseau de mentorat aux femmes créatrices d’entreprise, ou encore Femmes Business Angels, premier réseau féminin de financement par investissement en capital. Ces associations peuvent apporter un appui précieux dans la concrétisation d’un projet entrepreneurial féminin.

L’importance de la formation et du réseautage

Au-delà des aides financières, les femmes entrepreneures ont également besoin de formation et de réseautage pour réussir leur projet. De nombreux organismes proposent des programmes de formation adaptés aux spécificités de l’entrepreneuriat féminin, tels que le réseau Entreprendre au Féminin ou encore les Pionnières. Participer à des événements dédiés à l’entrepreneuriat féminin, tels que le salon Entrepreneurs au Féminin ou les Journées Nationales des Femmes Entrepreneures, permet également de développer son réseau professionnel et de partager ses expériences avec d’autres entrepreneures.

Autre article intéressant  Comment le marketing entreprise peut aider à améliorer l'expérience client

Le rôle clé des banques et des investisseurs

Enfin, il est important de souligner le rôle primordial des banques et des investisseurs dans le soutien à la création d’entreprise pour les femmes. En effet, ces acteurs financiers ont un rôle à jouer pour favoriser l’égalité professionnelle en accordant plus facilement des financements aux entrepreneures et en soutenant les dispositifs d’aide spécifiques. Certaines banques proposent d’ailleurs des offres dédiées aux femmes entrepreneures, avec des conditions de financement adaptées.

Les aides à la création d’entreprise pour les femmes sont nombreuses et variées, permettant ainsi de répondre aux besoins spécifiques des entrepreneures. Pour tirer pleinement parti de ces dispositifs, il est essentiel de bien se renseigner sur les critères d’éligibilité et les démarches à effectuer. En combinant ces aides avec une formation adaptée et un réseau professionnel solide, les femmes entrepreneures pourront ainsi mettre toutes les chances de leur côté pour réussir leur projet.