Les aides à la création d’entreprise dédiées aux étudiants : un tremplin vers le succès

La création d’entreprise est un enjeu majeur pour les étudiants qui souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. De nombreuses aides existent pour les accompagner dans ce processus et leur permettre de concrétiser leurs projets. Cet article vous présente les principaux dispositifs d’aide à la création d’entreprise dédiés aux étudiants.

Status national étudiant-entrepreneur (SNEE)

Le statut national étudiant-entrepreneur (SNEE) est une initiative du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Il a pour objectif d’aider les étudiants et les jeunes diplômés à développer leurs projets entrepreneuriaux. Ce statut offre plusieurs avantages :

  • Un accompagnement personnalisé au sein des Pôles Étudiants pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat (PEPITE)
  • L’accès à un réseau de partenaires et d’experts
  • La possibilité de bénéficier d’un aménagement des études

Pour obtenir ce statut, les candidats doivent déposer un dossier auprès d’un PEPITE. Celui-ci sera évalué par une commission qui décidera de l’octroi du statut.

Bourses sur critères sociaux

Les bourses sur critères sociaux sont accordées par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Elles sont destinées aux étudiants en difficulté financière et peuvent être cumulées avec le statut national étudiant-entrepreneur. Le montant de la bourse varie en fonction des ressources et des charges de l’étudiant, et peut aller jusqu’à 5 500 euros par an.

Aide à la création ou à la reprise d’entreprise (ACRE)

L’aide à la création ou à la reprise d’entreprise (ACRE) est un dispositif qui permet aux créateurs d’entreprise de bénéficier d’une exonération partielle ou totale des charges sociales pendant les premières années d’activité. Cette aide est accessible aux étudiants qui créent ou reprennent une entreprise, sous certaines conditions :

Autre article intéressant  Les avantages de l'ouverture d'un bar proposant des vins de qualité

  • Être âgé de moins de 26 ans
  • Créer ou reprendre une entreprise en France
  • Exercer un contrôle effectif et permanent sur l’entreprise

Pour bénéficier de l’ACRE, les étudiants doivent s’inscrire auprès de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), puis déposer un dossier complet auprès de l’Urssaf.

Prêt d’honneur

Le prêt d’honneur est un prêt à taux zéro accordé par des réseaux associatifs tels que Initiative France, Réseau Entreprendre ou encore France Active. Il est destiné à financer les besoins initiaux liés au démarrage de l’entreprise (investissements, fonds de roulement…). Le montant du prêt varie en fonction des besoins et de la qualité du projet.

Financements régionaux et locaux

En plus des dispositifs nationaux, les étudiants peuvent bénéficier d’aides régionales et locales pour créer leur entreprise. Ces aides sont généralement accordées sous forme de subventions, de prêts à taux zéro ou encore d’accompagnements spécifiques. Il convient donc de se renseigner auprès des collectivités territoriales pour connaître les dispositifs existants dans sa région.

Concours et prix dédiés aux étudiants entrepreneurs

De nombreux concours et prix sont organisés chaque année pour encourager et soutenir les étudiants entrepreneurs. Ces compétitions offrent généralement des dotations financières ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour développer son projet. Parmi les concours les plus prestigieux, on peut citer le Prix Pépite Tremplin ou encore le Concours Total EDHEC Entreprendre.

En somme, plusieurs dispositifs d’aide à la création d’entreprise dédiés aux étudiants existent pour leur permettre de concrétiser leurs projets entrepreneuriaux. Il est essentiel de bien se renseigner sur ces aides afin de maximiser ses chances de réussite dans cette aventure passionnante qu’est la création d’entreprise.

Autre article intéressant  Cadeaux salariés : un levier de motivation et de fidélisation à ne pas négliger